Scan 3D de la carrière médiévale sous l’hôpital Cochin


Nous avons pu réaliser la topographie 3D et la modélisation du réseau souterrain situé sous l’hôpital Cochin à Paris, avec la participation de la SEADACC et l’aide de Gilles Thomas.

Modèle 3D du souterrain
Nous avons superposé une photo et notre modèle 3D réalisé à partir du scan. (photo Cécile Miller)

La carrière des capucins est un reliquat d’une carrière médiévale, protégée au titre des Monuments historiques. Ces carrières ont été en grande partie remblayées et consolidées et font partie du Grand Réseau Sud des anciennes carrières sous le 5e, 6e, 14e et 15eme arrondissement de Paris, un réseau d’environ 200km de galeries communément appelé catacombes. Plus d’info sur le site internet de la SEADACC, association qui met en valeur ce patrimoine exceptionnel : http://www.seadacc.com/

Plan de la carrière souterraine des Capucins
Réalisé par la SEADACC
Projection en plan de notre topo 3D
Le plan obtenu se superpose parfaitement avec le plan levé par l’Inspection Générale des Carrières, avec une marge d’erreur de 1 à 2m sur 2km de réseau.
Plan en 3D de la carrière des capucins
vue de l’enveloppe extérieure des galeries. En haut à gauche, l’escalier moderne d’accès, en bas au centre, l’escalier en colimaçon. Sur la droite, les galeries avec les piliers à bras sous le boulevard du Port-Royal.
Maillage et reconstruction de la galerie
Le maillage est fermé, ce qui permet tout type de calcul et intégration directe dans les logiciels courants.
La salle de la fontaine des Capucins
nuage de 2 millions de points.
La fontaine des Capucins
Nuage de 2millions de points. Le toit et une partie des parois ont été retirés
Modèle numérique de la fontaine des Capucins
Un maillage de la surface des parois a été généré. Ce type de modèle peut ensuite être "habillé" avec des photos prises dans la salle (elles vont épouser le maillage), ou servir de base à une maquette numérique et intégré dans un logiciel de CAO ou d’architecture ou pour faire du calcul (résistances, volumes, écoulements, etc...).
L’escalier en colimaçon
Vue découpée de l’escalier, et à droite, section de la galerie d’accès

L’acquisition terrain de ce réseau a duré 3h. Les résultats ont été disponibles quelques heures de travail plus tard (évidemment, notre compétence réside dans ces "quelques heures" de travail).

L’intérêt d’une topo 3D dans ces souterrains est multiple.
D’un point de vue patrimonial, cela permet de prendre une image en 3D de l’état des lieux.
Cela permet aussi d’avoir une maquette numérique pour tout type de travaux, immédiats et futurs (consolidations notamment).
Ou bien de suivre l’évolution des effondrements ou fontis par scans successifs.

Paris et sa région comptent plus de 500km de carrières souterraines. A ce jour, il n’existe que des plans avec peu de cotes altimétriques et d’indications de volumes. Le modèle 3D permet de positionner précisément dans l’espace carrières, surface, galeries techniques, égouts, métro, parkings, etc... De connaitre les volumes, l’état des toits de carrières, les fracturations, les dimensions de piliers.
La méthode étant rapide à mettre en oeuvre, il est aussi possible d’intervenir en urgence, en soutien à des travaux, pour évaluer des volumes de vides par exemple.